Tout public

YOGA, SOUFFLE ET MEDITATION

Nous explorerons les trois dimensions de l’être humain, de la plus matérielle à la plus subtile : le corps, le souffle et l’esprit, par une intériorisation progressive. Nous nous appuirons pour cela sur les postures (asana), la maîtrise du souffle (pranayama) et la méditation (dhyana).

Viniyoga

Enseignant(s): 
Durée du cours: 
Audiences: 

Viniyoga

Enseignant(s): 
Durée du cours: 
Audiences: 

Le nœud de la tête (rudra granthi)

Selon la cosmologie du yoga, toute la vie de l’homme s’articule autour de son « axe », c’est-à-dire de son « centre » qui s’étire dans la verticalité sur plusieurs étages, entre « la Terre » et « le Ciel ». Cet « axe » (suṣumnā nāḍī) est bien évidement subtil, énergétique, et la colonne vertébrale en est sa projection physique.

« Nettoyage de la conque (intestins) »

Shankaprakshalan est une pratique qui se fait plutôt aux changements de saison, printemps ou en automne, et quand il ne fait pas trop froid. Cette technique fait partie des actions purificatrices à visées thérapeutiques (kriyas ou shatkarma). En langage de chez nous, elle équivaut à une purgation. On boit de l'eau salée au juste dosage, on fait quelques postures pour lui permettre de bien s'écouler et de courir un peu partout, on élimine par les selles, puis on mange un repas spécial à base de riz, de haricot mung et de beurre clarifié pour retapisser et régénérer les muqueuses.  

Son et lumière (nada/bindu)

Les pratiques autour de la lumière et du son sont nombreuses et variées. De tous temps et dans maintes traditions elles ont été privilégiées car connues pour mener à la ''Vue'': la reconnaissance intime de notre nature fondamentale.   Dans le yoga on considère que toute chose émerge d'une vibration primordiale, le fameux « OM ». Cette vibration-source, pulsation de vie et de conscience (spanda), constitue en quelque sorte l'océan d'existence primitif qui donne naissance aux multiples formes et perceptions que nous expérimentons dans les états de veille, de rêve, et de sommeil profond.

Le noeud du coeur (Vishnu granthi)

Selon la cosmologie du yoga, toute la vie de l’homme s’articule autour de son « axe », c’est-à-dire de son « centre » qui s’étire dans la verticalité sur plusieurs étages, entre « la Terre » et « le Ciel ». Cet « axe » (suṣumnā nāḍī) est bien évidement subtil, énergétique, et la colonne vertébrale en est sa projection physique.

Pages

S'abonner à Tout public